jeudi 25 juillet 2013

Peinture pour un ami (suite et fin)



Un peu pressé par le temps j’ai fini la Manticore qu’un de mes amis m’avait demandé de peindre pour lui. Evidemment, l’empressement n’aide pas dans ce type d’activité et j’ai un peu loupé certains détails. Comme par exemple les décalcomanies pour lesquels j’ai totalement oublié de préparer la surface et dont on voit désormais le contour plastique. J’ai aussi tenté de peindre le pilote avec un effet de lumière due aux écrans à l’intérieur de l’habitacle mais cela a été une vraie catastrophe. Je ne vous montre même pas le résultat. C’est dommage car j’ai bricolé la trappe pour qu’elle puisse s’ouvrir. Pour le reste rien d’extraordinaire, j’ai fait des effets assez simples pour rester dans le ton de l’armée de mon pote qui peint ces véhicules de manière plutôt réaliste.



lundi 8 juillet 2013

Seigneur du chaos pour le concours du blog des Kouzes

Bon, la date de fin de participation au concours des Kouzes étant largement passée je me suis dit que je pouvais d’ores et déjà poster les photos de la figurine que j’ai peinte pour l’occasion.
Le thème du Chaos était parfait pour moi. L’occasion était trop belle pour que je la manque même si on ne peut pas vraiment dire que j’avais beaucoup de temps à y consacrer.
La décision du type de figurine que j’allais présenter devait être prise rapidement, j’ai donc opté pour quelque chose d’assez simple : un seigneur du chaos. Ça tombe bien, je n’en ai pas dans mon armée qui soit vraiment impressionnant et caractéristique. Pour rester dans le thème de mon armée il me fallait quelque chose de mécanique mais empreint d’une véritable esthétique de renégat. J’ai pris comme idée de départ un seigneur en armure Terminator armé de deux haches assez imposantes. Il ne me restait plus qu’à imaginer la suite.


J’ai mis à profit quelques jours passés au Portugal pour m’aérer l’esprit et concevoir ma figurine. En effet, je voulais essayer de sculpter beaucoup de choses moi-même pour rendre cette figurine vraiment unique. A commencer par le buste. J’ai utilisé pour ce faire une matière que je connais désormais pas mal, la pâte FIMO. L’idée était de faire quelque chose qui fasse gothic et steam punk à la fois. Le steam punk est un style que j’apprécie particulièrement et le faire transparaître légèrement dans cette figurine était un challenge intéressant. Le dos du buste a donc une forme d’arc brisé et comporte un pot d’échappement et des engrenages qui ont été réalisés en carte plastique. 


L’utilisation de la pâte FIMO s’arrête là puisque les pièces suivantes ont été créées directement sur des bases plastiques qui supportent mal le passage au four. L’avant du buste est plus influencé par le chaos et comporte une sorte de gorgerin sculpté en pâte époxy. L’ajout de rivets renforce selon moi ce côté mécanique que j’affectionne particulièrement et renvoie aussi aux premiers chars qui ont été conçus, composés de plaques d’acier rivetées.


Les épaulières sont totalement différentes l’une de l’autre. L’une reflète les influences du chaos, avec des bordures acérées et inégales. Je me suis inspiré pour cela de l’illustration du nouveau codex des Space Marines du Chaos. J’adore cette esthétique, le métal semble agressif, coupant, vivant. Games Workshop a d’ailleurs commencé à mettre cela en place sur les nouvelles figurines de la boîte « vengeance noire » mais, selon moi, ils ne sont pas allés assez loin. L’autre épaulière rappelle un engrenage avec des bordures très droites et des rivets.


Les protections sur les bras sont là pour donner à l’armure un aspect plus médiéval.
Les jambes ont aussi été agrémentées de quelques détails. Je suis parti d’une paire de jambes de Terminator des Space Wolves. J’ai sculpté les contours de l’avant selon la même inspiration que l’épaulette gauche et l’arrière plus dans l’esprit d’armures anciennes comme Forgeworld en édite pour l’hérésie d’Horus. Les genouillères ont entièrement été sculptées en fonction de ce que mes outils faisaient, j’avoue ne pas être arrivé tout à fait au résultat que je pensais mais mes doigts et mon cerveau n’ont pas su s’accorder sur ce point.


Pour le reste rien de démentiel. Les haches ont été faites en carte plastique. Le poignet gauche a été modifié pour incliner la hache de sorte que le seigneur semble pointer une direction.



Concernant la peinture, je suis resté dans le thème de mon armée. La technique en revanche est totalement nouvelle pour moi puisqu’après mon lavis de Nuln Oil passé sur toute l’armure les dégradés de blanc ont été faits à l’aérographe. Cela a grandement facilité la mise en place des dégradés que j’ai, d’habitude, tellement de mal à faire. Cela m’a laissé plus de temps pour réaliser les free-hand sur l’épaulière et les haches. J’ai aussi tenté de faire les yeux lumineux et pour la première fois je suis satisfait du résultat. J’ai fini avec le weathering de l’armure dont je suis très content. Le socle en revanche a été fait super vite car je ne trouvais pas de matière pour créer ce que je voulais. J’ai donc fini par utiliser de la mousse pour planter les fleurs, autant vous dire que c’est très fragile. Pour le concours c’est suffisant, mais impossible de jouer avec la figurine, le socle ne supporterait pas une bataille.



Pour finir, ce concours m’a permis de tester sur une seule figurine des techniques que je voulais essayer pour mon armée et je suis plutôt convaincu du résultat. Quelque soit mon résultat au concours, cette expérience aura été super positive. Il ne me reste plus qu’à appliquer tout ça au reste de mes Space Marines.


  



mardi 2 juillet 2013

Nouveaux sets de peintures



Bon, cela fait quelques temps que je suis muet mais c’est promis cela va changer. En effet, je suis un peu occupé en ce moment puisque je prépare mon retour en France au mois d’août. Mais après cela je pourrai enfin dégager du temps pour me remettre réellement à la peinture. En attendant, j’achète en ligne du matériel que j’ai hâte d’essayer. Du coup je vous parle un peu de ce que j’ai acheté, à défaut de figurines peintes vous verrez de la peinture (et quelques figurines quand même, faut pas exagérer non plus).
J’ai donc commandé il y a peu quelques sets de peintures à ajouter à mon matériel. Ils ne sont pas tous nouveaux, loin de là, mais j’ai décidé d’en faire l’acquisition afin de me faciliter la vie après quelques déboires qui m’ont rappelé que l’entraînement était la base de toute discipline. Je m’entraîne en sport avec des cadres et programmes bien définis, il est temps que je fasse de même avec la peinture.


Les deux sets en bas à gauche sont de chez Andrea Color, éditeur espagnol très connu de figurines historiques qui fait depuis quelques temps des figurines issues de mondes fantastiques et de science-fiction. J’ai toujours hésité à acheter ces sets, je n’en voyais pas vraiment l’utilité à vrai dire. L’un est pour traiter les noirs et l’autre les blancs. Je me suis toujours dit que ce n’étaient que des nuances de couleurs finalement assez simples, que ce ne devait pas être si compliqué à réaliser soi-même. Et oui mais justement, ces couleurs (j’utilise ici le terme de couleur pour le noir et le blanc même si ce ne sont pas des couleurs mais des valeurs) sont tellement basiques qu’elles deviennent très compliquées à travailler. Bref, lorsqu’il a fallu que je m’attaque au blanc et au noir sur mes figurines cela a toujours été une catastrophe. Il fallait que je m’entraîne, c’était désormais une évidence, et j’ai décidé d’utiliser ces sets de peintures comme base à mon entraînement. Les comprendre et savoir m’en servir seraient la clé à l’élaboration de mes propres nuanciers pour le traitement de ces teintes dans le futur.
En haut à gauche ce sont les derniers sets de chez Scale75, toujours une marque espagnole, fournissant les couleurs nécessaires à l’élaboration de MNM argent et or. Encore une fois, on peut se passer de ces sets mais ils me fourniront un cadre bien défini me permettant d’améliorer ma technique sur ce sujet. Si en plus cela peut me faire gagner du temps, je ne suis pas contre.
Enfin à droite on trouve un ensemble de peinture de chez Vallejo, ben oui c’est encore une marque espagnole, faut dire qu’ils sont forts pour ça. Le set Panzer aces (en haut) m’offre toute une gamme de verts. C’est normalement un set prévu pour peindre les tenues des tankistes russes (deux couleurs), italiens et japonais de la seconde guerre mondiale. Le set est composé de chaque couleur de base et de l’éclaircissement correspondant.
Les petits pots isolés sont des couches de base dont les couleurs me plaisaient, deux verts japonais de la seconde guerre mondiale et le gris sable israélien, pour ceux qui connaissent le merkava vous voyez de quelle couleur je parle. J’aime beaucoup les verts kaki et autres nuances beiges, ces couleurs devaient donc absolument intégrer ma collection déjà conséquente de teintes appartenant à ce spectre (un jour je ferais une photo de toutes les nuances de verts et gris armée donc je dispose, c’est assez impressionnant, surtout quand on voit à quel point la nuance est parfois faible). Le gris sable israélien me semble parfait pour des blindés de renégats.
Le dernier set est tout simplement l’interprétation de Vallejo du système de modulation créé par Miguel Jimenez. Pour la petite histoire Mig a créé ce système il y a quelques années déjà et a, lors de sa collaboration avec la compagnie AK Interactive, développé des sets près à l’emploi. Vallejo s’occupait alors de la création des peintures de la marque AK. Depuis AK développe ses propres peintures (j’en suis venu à cette conclusion ne voyant plus le sigle de Vallejo sur les boîtes de chez AK) et Vallejo édite ses propres sets de modulation, qu’ils n’appellent d’ailleurs pas modulation, concept sûrement déposé, mais « set d’éclaircissements, ombrages et volumes ». Pour moi c’est l’occasion d’avoir encore un set de modulation différent pour mes chars soviétiques (voir mon autre blog), j’ai en effet commandé il y a peu un set équivalent de la marque Life Color dont je parlerai sans doute à mon retour en France.
Je vous montrerai les résultats (heureux ou pas) de mes essais avec ces différents sets, c’est promis.