jeudi 7 février 2013

Diorama raté

La composition du diorama que j’ai présenté au Golden Demon il y a maintenant un an et demi est vraiment une catastrophe. La scène est quasiment vide, je n’ai pas du tout su remplir l’espace ni diriger le regard, les finitions ne sont pas bonnes etc. Voilà ce qui arrive lorsque l’on réfléchi à son diorama trop peu de temps avant le concours.
En revanche, la réalisation de ce projet m’a obligé à expérimenter deux trois choses en peinture : je me suis amusé à peindre des armures de Space Marines au camouflage « caméléon », j’ai fait du weathering sur des murs et surtout j’ai tenté de faire une carrosserie abandonnée très rouillée.
Je ne m’étends pas sur la peinture des Space Marines camouflés, les photos parlent d’elles même. Je peux juste dire que c’est marrant à faire.
Le vieillissement des murs n’appellent pas non plus à beaucoup de commentaires. J’ai grossièrement utilisé la même technique que sur les carrosseries de char avec un peu plus de tons verts pour représenter les moisissures. La chimère rouillée en revanche est plus intéressante. J’ai utilisé la technique de la laque à cheveux pour simuler la détérioration très avancée de la peinture de la carrosserie. Cette technique est assez simple et a un rendu que je trouve impressionnant. J’ai utilisé une couche de base de Scorched Brown posée à l’aérographe, puis une couche de Dark Flesh irrégulière faite également à l’aérographe. Cela donne une carrosserie complètement rouillée. Ensuite on applique une ou deux couches de laque à cheveux sur toute la maquette et lorsque cette couche est sèche on peint à l’aérographe la couleur que l’on veut vieillir, ici un vert camouflage quelconque. Une fois que cette fine couche de peinture est sèche on prend un pinceau mouillé et on humidifie les zones à vieillir et on frotte légèrement avec le pinceau pour enlever la peinture par petits éclats. Si on s’attarde sur une zone, on peux enlever complètement la couche superficielle, cela permet de moduler le vieillissement sur la carrosserie. L’effet rouille est amélioré en frottant des pigments rouille avec un pinceau à brossage sur certaines zones du char comme les chenilles et le panneau arrière.
La même technique a été appliquée aux barils du décor.
Pour voir de super exemples de chars peints avec cette technique n’hésitez pas à faire un tour sur scratchmod.
Je ferais, à n’en pas douter, un post dédié à cette technique dans le futur, surtout qu’il existe désormais des produits près à l’emploi qui remplace la laque à cheveux.