dimanche 18 mars 2012

Ogryn renégat Partie 1

Etant en déplacement j’ai peu de temps à consacrer à la peinture en ce moment. En revanche, j’ai la possibilité de commencer la sculpture puisque le matériel est moins contraignant à transporter. C’est la première fois que je m‘essaye à la sculpture et je dois avouer que c’est assez difficile.

Pour mon premier essai j’ai décidé de sculpter un ogryn renégat. La figurine est assez grosse et rend donc plus simple la sculpture pour un débutant comme moi. Je trouve les ogryns de chez Forgeworld tellement cool que je compte clairement m’inspirer de leur apparence.

Après quelques recherches sur internet j’ai vu beaucoup de très belles réalisations et cela m’a encouragé à entamer mon nouveau projet. Je ne me sentais pas de commencer une figurine depuis zéro : il me fallait un corps de base à convertir, ce serait déjà bien assez dur comme ça !
Beaucoup de gens ont opté pour les corps des ogryns impériaux, puisque cela minimise les conversions nécessaires. Le problème pour moi est que je voudrais coller au profil des règles des ogryns de Vraks et les ripper guns n’en font pas partie ; j’avoue aussi que je les vois plus comme des brutes au corps à corps. Les ogryns impériaux étant en métal et trop compliqués à convertir pour une première tentative, il me fallait trouver un autre corps de base.
D’autres personnes ont opté pour les corps d’ogres de Warhammer, choix intéressant qui offre de chouettes possibilités mais je trouve que le corps gras des ogres ne collait avec mon idée de brutes à la musculature sur développée.

J’ai donc choisi les minotaures de Warhammer. Leur position n’est pas aussi dynamique que je l’aurais souhaitée mais les torses musclés correspondaient bien à ce que je cherchais. La possibilité de leur mettre des haches à deux mains allait aussi m’éviter des conversions trop lourdes au niveau des bras.
J’ai donc choisi un des trois corps proposés dans la boîte de minotaures et j’ai assemblé le torse et les jambes. Cela me permet de commencer à sculpter sans être encombré avec les bras. Je n’ai pas mis la tête, elle sera remplacée par une cagoule-masque à gaz type Vraks.
La première opération a été de limer les poils du torse et des bras et de sculpter des abdominaux. Ensuite j’ai légèrement limé les muscles des jambes parce qu'il me fallait enlever un peu de matière pour la remplacer par du green stuff. J’ai aussi coupé le « pagne » et les orteils qui gênaient pour modeler les bottes. Et c’est à partir de ce moment que j’ai commencé à me battre avec le green stuff. Les photos vous montrent où j’en suis pour le moment, après trois séances de sculpture. J’espère avancer assez vite et montrer les progrès dans les jours prochains.





3 commentaires:

  1. Franchement, pour un début c'est vraiment pas mal du tout je trouve! Personnellement j'ai jamais eu l'occasion de travailler du green stuff. Est-ce si dur a sculpter ? Car je vais surement devoir faire quelques conversions, mais j'appréhende ce moment... Si tu a quelque conseil a donner je suis preneur! En tout cas bon boulot!

    Guernet

    RépondreSupprimer
  2. Merci beaucoup. Au niveau des conseils je serais sûrement pas le mieux placé :-), c'est vraiment la première fois que je travaille cette matière. Pour moi deux choses sont indispensables après mes premiers essais : un sèche cheveux, je m'en sers pour ramollir la pâte lorsque je la mixe et un pinceau gomme (que je n'ai pas, donc j'ai taillé une gomme en pointe mais c'est quand même pas pareil). Il faut aussi de bonnes images d'exemples (comme les plis des tissus) pour avoir le moins possible à réfléchir à ce sur quoi on va enchaîner et surtout quelle couche vient superposer quelle autre pour se préparer aux raccords. On peut voir sur ma fig que le pantalon est bourré de raccords loupés que j'espère rattraper plus tard mais je ne sais pas comment lol. Encore une fois ce sont des conseils d'hyper débutant. Et il ne faut pas hésiter à travailler par segment, au début j'avais mis de la pâte sur plusieurs partie de la fig, les jambes la tête etc. et en fait c'est super pas pratique parce qu'on fait des traces de doigts et on déforme parties que l'on tient pendant qu'on sculpte un motif à l'opposer du corps. Bref il faut socler sa figurine sur quelque chose qui se tient bien.

    RépondreSupprimer
  3. Pour les traces de doigts... peut être enduire ces derniers d'un léger filet d'un produit gras ? Je ne suis malheureusement pas spécialiste. Mais pour la sculpture sur glaise, on humidifie les doigts, alors pour ce produit chimique...
    En tout cas, bravo pour le travail.
    SeB

    RépondreSupprimer